Archive for the ‘psihologie’ Category

Femeile nu fac sex din dragoste sau pasiune, ci conduse de un intreg set de cauze „neromantice”: din plictiseala, din mila sau pentru a-si trata migrenele. Acestea sunt rezultatele unui studiu coordonat de o echipa de psihologi americani.

Datele studiului sunt cuprinse in cartea „De ce femeile fac sex”, scrisa de Cindy Meston si Daivid Buss, profesori de psihologie la Universitatea din Texas. Cei doi specialisti au indicat ca femeile au 200 de motive pentru care se dedau placerilor carnale, atractia sexuala nefiind primordiala. Frecvent, femeile fac sex pentru a avea liniste in familie, pentru a scapa de migrene sau drept multumire pentru cina gustoasa pregatita de partener, scrie Actualno.

„Studii anterioare au aratat ca majoritatea barbatilor gaseste femeile ca fiind atractive sexual, intr-o oarecare masura. Cele mai multe femei nu au aceeasi parere despre barbati”, scriu autorii.

Cei doi psihologi au intervievat 1006 femei pentru documentarea materialului, obtinand rezultate cel putin surprinzatoare. Una dintre femeile intervievate a spus ca face sex pentru purificare spirituala, deoarece ea crede ca sexul te poate duce cel mai aproape de Dumnezeu. O mare parte dintre femei, 84 la suta, au recunoscut ca fac sex pentru a-si asigura o viata linistita sau pentru a negocia cu partenerii impartirea atributiilor casnice.

O alta doamna participanta la studiu a declarat ca face sex din plictiseala, pentru ca asa are o ocupatie si nu mai are prilej sa faca scandal. Surprinzator a fost raspunsul unei alte femei, care a spus ca a facut sex cu mai multi barbati pentru ca i-a fost mila de ei. Autorii au mai constatat ca 10 la suta dintre femei se lasa atrase in dormitor in schimbul unor cadouri sau a unei cine delicioase.

Anunțuri

Raportul realizat de Ian Deary si Alexander Weiss, de la Universitatea din Edinburgh, si David Batty de la Consiliul social de cercetari medicale si stiinte de sanatate publica din Glasgow, arata ca anumite tipuri de personalitate pot fi asociate cu boli de inima. Un nou raport din Psychological Science in the Public Interest, o revista a Asociatiei de Stiinte psihologice, ofera o imagine de ansamblu a cercetarii privind asociatiile posibile intre trasaturile de inteligenta si personalitate si diferitele probleme de sanatate, informeaza PRNewswire. S-a demonstrat ca inteligenta scazuta este legata de un risc crescut de spitalizare si de deces, generate de boli cardio-vasculare.
In plus, inteligenta scazuta este asociata cu o mai mare frecventa a acccidentelor si cu riscul mortii prin omucidere.

Nouvelle perception du monde

Posted: 3 Februarie 2011 in Fizică, psihologie

La théorie quantique abolit la notion d’objets séparés et introduit la notion de « participant » pour remplacer celle d’observateur. En physique atomique, nous ne pouvons jamais parler de la nature sans, simultanément, parler de nous-mêmes. Il est désormais indispensable d’inclure la « conscience humaine » dans la compréhension du monde…

La théorie quantique a aboli la notion d’objets séparés et introduit la notion de participant pour remplacer celle d’observateur ; il est désormais nécessaire d’inclure la conscience humaine dans sa description du monde. On en est venu à percevoir le monde comme un tissu de relations mentaleset physiques, dont les éléments sont définissables seulement dans leur rapport à l’ensemble. En Physique Quantique rien n’existe séparément et indépendamment.
Nous inversons la notion traditionnelle selon laquelle les “parties élémentaires” du monde en constituent la réalité fondamentale, et les divers systèmes sont seulement des figures et des combinaisons particulières et contingentes de ces parties.

Nous dirons plutôt que l’interconnexion quantique de l’univers dans son ensemble est la réalité fondamentale et que les parties fonctionnant de façon relativement interdépendante sont simplement des formes particulières et fortuites à l’intérieur de cet ensemble.

La nuance est fondamentale car elle modifie l’image, la représentation que nous pouvons avoir de notre « monde cérébral » à partir du « monde sensible ». Parce que, au lieu d’y être soumis, qui peut être interprété comme une
condition irréversible, nous serions sous condition de la connaissance de l’organisation de ces forces, de cette information. Nous serions un être « conditionnel », conditionné à ce qu’il est capable d’en comprendre

Qu’est ce que nous appelons la “Réalité” si ce n’est notre propre perception du monde ?

Cela rejoindrait la conception Orientale de la Réalité…

Dans l’hindouisme la Réalité est nommée Brahman , dans le bouddhism Dharmakana et dans le taoïsme on l’appelle Tao. Parce qu’elle transcende tous les concepts et les catégories, les bouddhistes l’appellent aussi Tathata, ou “réalité telle qu’elle est” . Ce que la Spiritualité désigne comme réalité est l’Essence, l’Existence, l’Unité de toutes choses, le “Grand Tout” .

Selon Tchouang-tseu sage Taoïste, la perception de ce qu’est la Réalité débute lorsqu’on commence à tout oublier : “La relation avec le corps et ses éléments disparaît.

Les organes des sens sont laissés de côté. Ainsi, quittant la forme matérielle et disant adieu à mon savoir, je deviens uni à l’omniprésent. Cela je l’appelle s’asseoir pour oublier tout.”

La matière et l’esprit sont composés des mêmes « forces, flux, énergies et informations ». La réalité “matérielle” et la réalité “spirituelle” peuvent être définies par les mêmes forces, énergie, flux, informations…

Il n’y a pas de “substance”, il n’y a que des « particules », qui en s’associant véhiculent aussi bien la lumière, l’énergie, l’information, et … notre propre corps.

Si nous considérons que l’univers est la circulation d’une information depuis son origine, nous sommes cette information dans l’information, et produisant de l’information, et non pas seulement soumis à l’information. Récemment des scientifiques on démontré que la téléportation d’information entre deux atomes étaient maîtrisable et exploitable…

LE RÔLE DE L’OBSERVATEUR ET LA NOTION DE “CONSCIENCE”

En physique quantique, l’homme ne peut pas jouer un simple rôle d’observateur objectif et détaché de son environnement ; il est au contraire impliqué dans le monde qu’il observe, au point d’influencer les caractéristiques des phénomènes examinés.

Dans un tel contexte, l’homme n’est plus seulement un « observateur », il devient donc un « participant ». La physique quantique décrit l’interaction de l’observateur avec le monde mais le réel n’est pas accessible. On ne peut que prédire une probabilité d’existence.

Toute mesure modifie la grandeur mesurée. L’observation n’est pas “neutre”. Il n’y a pas de moi isolé indépendant, tout est interdépendant.

Reporté à l’échelle macroscopique, on pourrait presque dire qu’observer, c’est perturber. Le battement des ailles d’un papillon peut perturber climat à l’autre bout de la planète.

Pourtant le moi se prend pour le centre du monde. Il pense en particulier que son concept de temps est le même pour tous les observateurs. Mais il n’y a pas de temps universel commun à tous les observateurs. L’espace est différent pour tous les observateurs, le temps également, mais l’espace-temps est le même pour tous.

La théorie quantique abolit la notion d’objets séparés et introduit la notion de « participant » pour remplacer celle d’observateur. En physique atomique, nous ne pouvons jamais parler de la nature sans, simultanément, parler de nous-mêmes. Il est désormais indispensable d’inclure la « conscience humaine » dans la compréhension du monde…

Physique Quantique : entre Science et Conscience

http://www.neotrouve.com/?p=348

 

Dizabilitatile de invatare cauzate de stress

 Din ce in ce mai multi tineri sufera de dizabilitati de invatare, cauzate de stress.

Tulburarile de invatare sunt cauzate de:

–          dificultati de concentrare

–          dificultati de gandire

–          hiperactivitate

–          incapacitatea de a gestiona stresul

–          blocaje datorate surmenajului

 Stresul – determina efecte devastatoare.

Vezi:

http://www.psychanalysemagazine.com/sante-forme-le-stress-face-aux-indicateurs-scientifiques.html