Activités des ressources humaines pendant que les conditions: le temps c’est de l’argent

Posted: 16 Ianuarie 2011 in dreptul de replica, educație


Le temps devrait être considérée comme une ressource que les conditions de toutes les activités humaines. Ainsi, la dimension temporelle est non seulement un rôle constructif inséparable de l’univers dans lequel nous vivons.

Le rapport doit être satifacute et les activités que nous faisons, le temps apparaît dans la position de l’état des ressources, dimensionné et de limiter la zone que les besoins peuvent être satisfaits à un certain point, mais aussi la quantité et la qualité des résultats que nous produisons.

la nature limitée de temps est la contrainte la plus grave qui nous lie à fonctionner avec une hiérarchie de priorité, de rendre les données s’inscrivent dans les limites de temps.

Mode d’analyse et en particulier pour la gestion des ressources est essentielle pour rationaliser la conception de toute activité.

Ainsi, le temps est nécessaire pour que (le besoin de travail, les loisirs, les loisirs, l’apprentissage) et comme une source, ainsi que la disponibilité de temps nécessaire de toute activité.

Toutefois, ce concept est discuté un peu spéciale dans les études économiques.

Une explication serait que le temps est une notion si familière, notre existence naturelle, que sa représentation en tant que ressource est souvent comme allant de soi.

Dans la pratique, l’absence d’analyse spécifique et explicite des caractéristiques du temps et de ressources qui est une cause commune de mésappariement, même les folies des logiciels en général.

Toujours, dans tous les domaines, ignorer le fait élémentaire que le temps de travail est vraiment limité et il est la contrainte la plus sévère, afin de planifier des activités qui devront fonctionner avec une hiérarchie de besoins et de l’ordre de priorité .

Analyse de la qualité et la gestion des ressources de temps va certainement trouver l’origine du phénomène de la réussite ou l’échec, de l’efficacité / inefficacité du processus de toute activité.

En temps réel, ressemblait à quelque chose à chaque fois, comme pour l’existence des individus, groupes sociaux, les partis et les sociétés présente un certain nombre de fonctionnalités que la plupart d’entre nous de les ignorer dès le départ.

Le temps est

– Une ressource limitée par excellence, en fait, cette limitation est absolue et indépendante du processus qu’il utilise.

– Une ressource dynamique unidirectionnel, irréversible et qu’il consomme dans un sens ne peuvent pas être conservés, stockés et / ou récupéré.

– Des ressources multifonctionnel avec un maximum, au besoin, et que des ressources.

– Des ressources qui est l’auto-consommation, quelle que soit l’assimilation que les activités des ressources humaines.

Il est l’utilisation rationnelle et efficace, ou se perd dans la plupart des cas de façon permanente. Consommation de temps ne peut pas être facultatif, mais obligatoire, le seul moyen d’action se réfère à la façon dont elle est utilisée si elle n’est pas utilisée.

– Variable des ressources potentielles de la valeur générale n’était pas la même dans les différentes étapes qui composent la durée réelle d’un calendrier d’activité ou d’un programme de vie des individus, des groupes et la société.

– La ressource la plus chère – „Time is money”, une propriété qui peut être considéré comme un corollaire du temps économique et financier toutes les caractéristiques ci-dessus.

Ainsi, durant tout son hypostase réel, comme le temps cosmique, aussi longtemps que le temps biologique et social est en cours d’exécution n’est pas monotone, uniforme et toujours ne pas avoir les mêmes possibilités d’être utilisé.

Le temps est donc une valeur variable avec des temps de bon et de mauvais moments, productives ou improductives, des moments qui ne peuvent être absents ou rares périodes unique et irremplaçable.

Cette variabilité du temps de potentiel productif n’est pas en fait une propriété du temps lui-même, mais est «un bien de la vie humanisé”, tel que mesuré par l’existence de facteurs biologiques, psychologiques et sociaux des droits de l’homme, afin que le temps réel a des implications directes pratique.

Ne pas procéder à des mesures décisives dans l’évolution de l’individu et / ou de la société est habituellement permanente et irrémédiable.

En ce qui concerne les coûts, les coûts de temps parce que c’est une ressource limitée et un bien économique avec une rareté absolue maximale.

Coût en temps et le fait que son prix est formé dans des conditions de monopole, car il n’y a pas d’offre alternative d’autres, la nécessité d’être irréductible et virtuellement illimitée, at-il poursuivi consommer n’importe quel but.

Fondamentalement, tout ce que nous mesurer en unités de temps, la productivité, le coût, l’efficacité, des revenus, la consommation, le degré de la civilisation, les différences de développement entre les individus et / ou des sociétés.

Ainsi, durant toute sa hypostase devrait être réexaminée dans l’analyse, des évaluations et des projections pour la planification, l’organisation et l’évaluation de tout processus.

Dans ces conditions, le temps actuel est le facteur clé qui nous oblige à repenser le concept de design et de l’évaluation de toute activité.

Ainsi, le critère d’efficacité devrait être clairement reformulé: une activité est plus efficace si elles produisent des résultats plus qualitatifs et quantitatifs avec un beaucoup de temps faible.

 

Timpul resursa ce conditioneaza activitatile umane: timpul inseamna bani

Timpul trebuie privit ca si resursa ce conditioneaza toate activitatile umane. Astfel, dimensiunea temporala nu este doar o parte constructiva indisociabila a Universului in care traim.

In raport cu nevoile care trebuie satifacute si cu activitatile pe care le realizam, timpul apare in ipostaza de resursa care conditioneaza, dimensioneaza si limiteaza aria nevoilor ce pot fi satisfacute la un moment dat, dar si cantitatea si calitatea rezultatelor pe care le putem produce.

Caracterul limitat al timpului este constrangerea cea mai severa care ne obliga sa operam cu ierarhii de prioritate, pentru a ne incadra in limitele date ale timpului.

Modul de analiza si mai ales de administrare a resurselor de timp este decisiv in rationalizarea proiectarii oricarei activitati.

Astfel, timpul apare atat ca nevoie (nevoia de timp de munca, de odihna, de timp liber, de invatare) cat si ca sursa, ca si disponibilul de timp necesar oricarei activitati.

Cu toate acestea, acest concept este abordat destul de putin in studiile economice de specialitate.

O explicatie ar fi ca timpul este o notiune atat de familiara, naturala a existentei noastre, incat ipostaza lui ca si resursa este de cele mai multe ori ca de la sine inteleasa.

In practica, lipsa unei analize specifice si explicite a caracteristicilor timpului ca si resursa este cauza frecventa a necorelarilor, uneori chiar a irationalitatii programelor in general.

Intotdeauna, in orice domeniu de activitate, se ignora realitatea elementara, ca de fapt timpul de munca este limitat si aceasta este constrangerea cea mai severa, astfel incat cel care va planifica activitatile va fi nevoit sa opereze cu ierarhii de nevoi si cu ordine de prioritate.

Calitatea analizei si administrarii resurselor de timp se vor afla cu certitudine la originea fenomenului de succes/insucces, de eficienta/ineficienta a procesului oricarei activitati.

Timpul real, privit ca si interval de durata a ceva, ca si timp de existenta a unor indivizi, grupuri sociale, partide si societati prezinta o serie de caracteristici pe care cei mai multi dintre noi le ignoram din start.

Timpul este:

– prin excelenta o resursa limitata, de fapt aceasta limitare este absoluta si independenta de procesele care il utilizeaza.

– resursa cu o dinamica unidirectionala, el consumandu-se ireversibil si intr-un singur sens, nu poate fi conservat, depozitat si/sau recuperat.

– resursa cu o polivalenta maxima, ca si nevoie si ca resursa.

– resursa care se autoconsuma, indiferent de modul de asimilare ca resursa a activitatilor umane.

El este folosit fie rational si eficient, fie este irosit de cele mai multe ori in mod definitiv. Consumul de timp nu poate fi optional, ci este obligatoriu, singura cale de actiune se refera la cum este folosit si nu la daca va fi folosit.

– resursa cu potential variabil, valoare sa de intrebuintare nefiind aceeasi in diferitele etape ce alcatuiesc durata reala a unei activitati sau programul cronologic al vietii indivizilor, grupurilor si societatii.

– cea mai costisitoare resursa – „Time is money”, proprietate pe care o putem considera un corolar economico-financiar al tuturor caracteristicilor timpului prezentate mai sus.

Astfel, timpul in toate ipostazele sale reale, ca si timp cosmic, ca timp biologic si ca timp social nu se deruleaza monoton, uniform si invariabil si nici nu are aceleasi posibilitati de a fi folosit.

Timpul are deci o valoare variabila, cu perioade favorabile si nefavorabile, cu momente productive sau neproductive, din care nu pot lipsi momentele unice si perioadele rare sau irepetabile.

Aceasta variabilitate a potentialului productiv al timpului nu este de fapt o proprietate a timpului in sine, ci este „o proprietate a duratei umanizate”, masurate cu existenta biologica, psihologica si sociala a omului, astfel incat timpul real are implicatii practice directe.

Ratarea unor etape decisive din evolutia individului si/sau a societatii este de obicei definitiva si irecuperabila.

Referitor la costuri, timpul costa pentru ca este o resursa cu limitare absoluta si un bun economic cu raritate maxima.

Timpul costa si pentru faptul ca pretul lui se formeaza in conditiile de monopol, neexistand nicio alta oferta alternativa, nevoia de timp fiind ireductibila si practic nelimitata, el consumandu-se continuu indiferent de scop.

Practic, totul putem masura in unitati de timp, productivitatea, pretul, eficienta, venitul, consumul, gradul de civilizatie, diferentele de dezvoltare intre indivizi si/sau societati.

Deci, timpul in toate ipostazele sale trebuie reconsiderat in analizele, evaluarile si proiectiile privind planificarea, organizarea si evaluarea oricarui proces.

In aceste conditii, criza de timp este factorul principal care impune regandirea conceptiei privind proiectarea si evaluarea programelor oricarei activitati.

Astfel criteriul eficientei trebuie clar reformulat: o activitate este cu atat mai eficienta cu cat produce rezultate cantitative si calitative sporite cu un consum de timp cat mai redus.

Anunțuri

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s